Search


Advanced Search
Nenad Bach - Editor in Chief

Sponsored Ads
 »  Home  »  Music  »  Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
 »  Home  »  Science  »  Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
 »  Home  »  Politics  »  Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
 »  Home  »  History  »  Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
 »  Home  »  Education  »  Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
 »  Home  »  Culture And Arts  »  Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
Christophe Dolbeau wrote a new important book about French - Croatian historical relations
By Prof.Dr. Darko Zubrinic | Published  05/31/2012 | Music , Science , Politics , History , Education , Culture And Arts | Unrated
New book by Christophe Dolebau: France - Croatie, Une Belle Amitié


Christophe Dolebau is the author of several books about Croatian and Croatian - French historical relations


This book will be a wonderful gift to anybody wishing to know more
about Croatia in European context throughout centuries.

 
L’Atelier Fol’Fer présente
BP 20047 – 28260 Anet – Tél : 06 74 68 24 40 – Fax : 09 58 28 28 66
http://www.atelier-folfer.com

Collection Xénophon
France – Croatie, une belle amitié
Christophe Dolbeau
ISBN 978-2-35791-038-6 – ISSN 1964-7344 – Format 14 x 20 cm
136 pages, 18 euros (FRANCE : 21 euros franco de port ; CROATIE : 24 euros franco de port)

Résumé

De nombreux Croates se plaignent du désintéret ou de l’indifférence dont les Français semblent témoigner a l’égard de leur pays, et il est vrai que, depuis le début du XXe siecle, la Croatie a souffert chez nous d’un ostracisme culturel difficilement contestable. Cette attitude ne procédait aucunement d’une quelconque hostilité de principe, mais elle reflétait directement les choix diplomatiques qui furent ceux de la France et qui privilégiaient plutôt la Serbie et le "yougoslavisme".

Avec la dissolution de la Yougoslavie et l’émancipation de la Croatie, d’autres perspectives se sont ouvertes, et on assiste désormais a un sensible réchauffement des relations. Apres tout, et comme l’Histoire vient opportunément nous le rappeler, la rencontre entre la France et les régions croates remonte a des temps tres anciens...

Sommaire

Premiere partie

Des le Moyen Âge
Au temps de la Renaissance
Premiers témoignages
Les visiteurs du XVIIe siecle
La diplomatie aux XVIIe et XVIIIe siecles
La Croatie napoléonienne
Le XIXe siecle
Notes

Deuxieme partie

Au Moyen Âge
La Renaissance
Des savants croates a Paris
Franèezarija
Rudjer Bo¹koviæ
Marko Brueroviæ
Le déclic illyrien
Chez les écrivains
Des Croates francophiles
Notes
Bibliographie




Christophe Dolebau:
France-Croatie, Une Belle Amitié


The newest book by Christophe Dolbeau published in 2012 is written in French, and its title is  Croatie - France, Une Belle Amitié, i.e. Croatia - France, a Nice Friendship.  A lovely detail from the book is its inner title, which is slightly different: France - Croatie, Une Vielle Amitié, i.e. old friendship.

It reveals us numerous little known facts about various historical contacts between Croatia and France. Printed as a nice paperback edition, it  has 138 pp, and covers the period since the Middle Ages till 19th century. It is accompanied with 17 black-white photos. By the end of the book the reader will find 92+192 valuable notes containing a lots of additional information.

The bibliography contains mostly the references in French and English, but also in Italian, Castellano, German and Croatian, and consists of 60 books, 16 collective references, and 50 articles. The front cover of the book is decorated with one of numerous versions of Croatian Coata of Arms. This book will be a wonderful gift to anybody wishing to known more about Croatia in the context of European relation throughout centuries.

We owe our deep gratitude to Mr. Christophe Dolbeau for his effort and erudition to write this very interesting book. Also many thanks to the publisher, Atelier Fol'fer. As his previous books dealing with Croatia's past and present, it deserves to be translated into Croatian. Also it should be warmly recommended to students of French language and culture at the Faculty of Arts of the University of Zagreb, as well to French institutions and universities where elements of Croatian language and culture are taught. The book is written in a clear and readable style, and it will be useful also for specialists.



Présent, n° 7584 du 18 avril 2012

“France-Croatie : une belle amitié”

Si les Croates connaissent bien la France – et l’aiment –, il n’est pas sûr que pour les Français, notamment enfumés par le " yougoslavisme ", la réciproque soit vraie. Grâce au livre de Christophe Dolbeau, France-Croatie : une belle amitié, on (re)découvrira que les liens entre la France et la Croatie remontent à des temps très anciens. Et il appartient à Christophe Dolbeau, spécialiste du sujet (on lui doit Les Sacrifiés de Yalta, Panserbisme, cancer yougoslave, Les Forces armées croates, Croatie, sentinelle de l’Occident, etc.) de nous éclairer.

La première apparition importante de "Français" en Croatie remonte au IXe siècle avec le passage en Dalmatie (1081-1085) des armées normandes de Robert Guiscard. En 1096-1097, la Première Croisade ramène des Français – et, pour le coup, pas des Normands – sur les côtes dalmates.

Il faudra ensuite attendre un peu plus d’un siècle pour une nouvelle « visite » : celle des hommes de la IVe Croisade (qui n’a pas laissé de bons souvenirs à Zadar...). Mais, encore un siècle plus tard, les Croates acceptent comme suzerain Charles-Robert d’Anjou (1288-1342), arrière-petit-neveu de saint Louis puis, à sa mort, son fils Louis Ier le Grand (1326-1382).

Sautons les siècles et arrivons à l’époque où une partie de la Croatie fut française (sans oublier que l’on doit aux Croates du Royal Cravate (1) de Louis XIV le mot cravate, déformation du mot harvat, à savoir "croate"). Napoléon va créer les Provinces illyriennes (1809-1813). Une période qui aura contribué à la modernisation de la Croatie et à l’institutionnalisation de la langue croate. Et l’on sait que de nombreux Croates ("Ah, si j’avais eu mes braves Croates", dira Napoléon au soir de Waterloo) tomberont dans nos rangs pendant la campagne de Russie. Les hommes du 1er régiment provisoire croate, du régiment de hussards croates, de bataillon royal d’Istrie, du régiment royale dalmate.

Après sa défaite à Wagram et le traité de Schöbrunn (1809), l’Autriche céda à la France la Haute-Carinthie, la Carniole, Gorizia, Trieste et une partie de la Croatie au sud-est de la Save. Ces territoires constituèrent les Provences illyriennes, incluant aussi l’Istrie, la Dalmatie, les bouches du Kotor et la République de Raguze (l’actuelle Dubrovnik). Le général Marmont en fut nommé gouverneur civil et militaire. Qui agira en conséquence : introduction du Code civil, construction d’un réseau terrestre et côtier, service postal, publication d’une grammaire croate, création du premier journal en croate, Kralski Dalmatin.

Officer issu des Provinces illyriennes, Marc Slivarich de Heldenberg sera promu général de brigade en 1813. On le retrouvera à la tête du 1er régiment croate lors de la bataille d’Ostrowno. Officier de la Légion d’honneur (1810), naturalisé français (1817), il est mort à Gignac (Hérault) où il y a un monument à sa mémoire en 1833. Avec la dissolution de la « Yougoslavie » et la Croatie libre, le réchauffement des relations entre la Croatie et la France est patent. Christophe Dolbeau est là pour en témoigner.

Alain Sanders
 
--------------
(1) Créé en 1643, il deviendra au XIXe siècle le 10e régiment des cuirassiers.

 
 

 

 

France-Croatie, une belle amitié
Christophe Dolbeau
(Collection Xénophon)

De nombreux Croates se plaignent du désintérêt ou de l’indifférence dont les Français semblent témoigner à l’égard de leur pays, et il est vrai que, depuis le début du XXe siècle, la Croatie a souffert chez nous d’un ostracisme culturel difficilement contestable. Cette attitude ne procédait aucunement d’une quelconque hostilité de principe, mais elle reflétait directement les choix diplomatiques qui furent ceux de la France et qui privilégiaient plutôt la Serbie et le « yougoslavisme ».

Avec la dissolution de la Yougoslavie et l’émancipation de la Croatie, d’autres perspectives se sont ouvertes, et on assiste désormais à un sensible réchauffement des relations. Après tout, et comme l’Histoire vient opportunément nous le rappeler, la rencontre entre la France et les régions croates remonte à des temps très anciens…

Ce que la presse en dit...

Source



Formated for CROWN by prof.dr. Darko ®ubriniæ
Distributed by www.Croatia.org . This message is intended for Croatian Associations/Institutions and their Friends in Croatia and in the World. The opinions/articles expressed on this list do not reflect personal opinions of the moderator. If the reader of this message is not the intended recipient, please delete or destroy all copies of this communication and please, let us know!

How would you rate the quality of this article?

Verification:
Enter the security code shown below:
imgRegenerate Image


Add comment
Article Options
Croatian Constellation



Popular Articles
  1. (E) 100 Years Old Hotel Therapia reopens in Crikvenica
  2. Dr. Andrija Puharich: parapsychologist, medical researcher, and inventor
  3. Europe 2007: Zagreb the Continent's new star
  4. Potres u Zagrebu - Earthquake in Zagreb, Croatia 28 listopad 2006 u 16:15 3.7 on a Richter
  5. Blanka Vla¹iæ becomes indoor high jump world champion
No popular articles found.